Le saviez vous? Spécial pêche

May 31, 2019 written by Stéphanie Bonnet

La pêche qui est ouverte depuis le 9 mars pour la première catégorie (la truite) et le 27 avril dernier en ce qui concerne le brochet pour le Puy-de-Dôme et la majeure partie de la France, est un loisir qui a traversé les siècles. Aujourd'hui en France on compte plus d'1,5 millions de pêcheurs avec une proportion grandissante de femmes : 81 956 ont été comptabilisées en 2017. Contrairement aux idées reçues, la pêche est loin d'être un loisir vieillissant. En effet, les moins de 18 ans représentent plus d'un tiers des adhérents, même s'il est vrai que les séniors sont très bien représentés dans ce loisir très populaire et fédérateur. Il demande de nombreuses qualités que sont la patience, l'observation, la dextérité mais également le souci de la protection de l'environnement.

Retour sur quelques bases avant de se lancer dans cette activité, avec Jacques Thévenet.

 

1Le saviez-vous? Il existe des stages de pêche à la mouche en Auvergne! Retrouvez toutes les informations en fin d'article.

La pêche est-elle un loisir onéreux?

La pêche est un loisir relativement accessible. La carte de pêche est de l'ordre de 96€ pour tout le territoire national. Pour moins de 100€ également, il est possible de se procurer un équipement de base. Evidemment, il est possible d'aller au delà car le matériel relatif à la pêche peut être très perfectionné.

Il s'agit d'un loisir populaire, qui peut s'adresser à tous.

Qu'en est-il pour le permis en Auvergne?

Il est encore plus accessible car la carte Découverte pour les moins de 12 ans est à 6 euros pour l'année. On peut désormais se procurer un permis en ligne journalier, hebdomadaire et bien sûr annuel. La carte découverte pour les femmes est quant à elle à 33 euros.

Est-ce qu'il y a une limite dans le nombre de poissons pêchés à l'année?

Tout dépend du poisson et de la région. Pour les salmonidés, par exemple on ne doit pas excéder 6 poissons par sortie de pêche dans certains coins. mais cette limite peut être réduite à 0 suivant la région. Dans le Puy-de-Dôme, on est à 4 salmonidés.

"La maille" est-elle partout la même en France?

Non, tout dépend des coins de France, des cours d'eau, de ce que peut se procurer à manger le poisson. Généralement, la maille de la truite est comprise entre 20 et 30 cm mais la réglementation est hétéroclite. Un poisson peut être jugé adulte à 20 cm dans certains départements et trop jeune dans d'autres. Les carnassiers comme les brochets et les sandres sont également soumis à une taille légale de capture et à un quota.

Trouve-t-on encore beaucoup de poissons dans l'hexagone?

On constate une chute dans le nombre de poissons. Les salmonidés souffrent notamment de la pollution qui les décime plus ou moins souvent les régions.

Tous les poissons se mangent-ils?

En principe oui même si la finesse de la chair varie d'une espèce à l'autre. Mais dans certains fleuves comme le Rhône, la consommation des poissons est interdite du fait de la présence dans l'eau de métaux lourds. Au final le poisson y est en abondance mais il n'est pas consommable.

Les pratiques de pêches évoluent-elles?

On constate que les jeunes générations de pêcheurs sont plus sportives, et plus respecteuses de la nature. Malheureusement, nous avons encore à déplorer les pratiques de "cueilleurs" qui prélèvent trop et ne respectent pas le milieu. 

Est-ce que la pratique se féminise?

En France oui petit à petit mais on constate une plus importante proportion de femmes aux Etats-Unis ainsi qu'au Canada. 

Et les compétitions?

Elles sont monnaie courante aux USA avec de très gros lots à la clé!

Pour finir, un secret sur la fabrication des "mouches" pour la pêche à la ligne?

 Les mouches les plus efficaces sont composées de matériaux naturels. Aussi, les cous de coqs de pêche fournissent des plumes colorées utiles pour fabriquer des leurres les plus ressemblants possibles aux insectes. Les plumes récoltées à la chasse peuvent être également très efficaces : plumes de bécasses, de canards, de perdrix.

1- Des stages de pêche à la mouche sont proposés par Mickaël Miclet, guide de pêche auvergnat, passionné de pêche depuis ses plus tendres années. Il vous proposera des stages individuels ou collectifs afin de vous perfectionner dans votre technique de pêche à la mouche des salmonidés ou bien pour votre faire découvrir cette activité que l'on peut pratiquer en famille. Grand connaisseur de son territoire, Mickaël se passionne avant tout pour la transmission de son savoir qu'il peut enseigner dès l'âge de 10 ans. Montage de mouche, entomologie simplifiée, techniques de base, vous serez prêts pour vous lancer dans de nouvelles aventures! Tarifs et renseignements : 06 42 56 12 76 ou sur le site Internet.

 

Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.