23 Creuse - Des prix de vente attractifs sur le marché des forêts

dans Guides des Pays et Régions > France

C’est au cours du XXème siècle, entre les deux guerres, que les forêts dans la Creuse se sont développées. L’arbre a bénéficié d’une place qui ne lui était pas réservée, phénomène accentué par la déprise agricole qui a laissé des terres en friche. Un avantage pour le développement des forêts dans la Creuse.

Un taux de boisement peu élevé en creuse

En effet, le département de la Creuse présente un taux de boisement de 29%, inférieur à celui de la région Limousine. La formation boisée de production y est cependant très importante, accentuée par la quasi exclusivité de la propriété forestière privée. La pluviosité importante et les conditions climatiques propices aux résineux offrent de belles opportunités de vente de forêts dans la Creuse.

La région forestière de la Basse Marche, de la Souterraine à Boussac, bénéficie d’un climat doux favorable aux forêts de feuillus. Le chêne rouvre et pédonculé constituent plus des deux tiers des peuplements. Le châtaignier, le charme et le hêtre, accompagnés du bouleau, demeurent des essences locales encore présentes au coeur des forêts dans la Creuse.

La Châtaigneraie Limousine, à l’Ouest du département de la Creuse, dans le secteur du Grand-Bourg connait un climat plus rude avec des gelées fréquentes. D’anciennes châtaigneraies à fruits demeurent mais remplacées par le chêne et divers feuillus. Le conifère dont le douglas qui a été introduit en boisements et reboisements commence à offrir de beaux rendements. Un argument de taille pour la vente de forêts dans la Creuse.

En Marche et Combraille, vers Auzances, les forêts moins importantes abritent de beaux peuplements de chênes.

Le Plateau Limousin dans le secteur de Guéret est quant à lui très forestier sur la moitié de son territoire. La présence des feuillus dont le chêne pédonculé et rouvre y est prépondérante. L’enrésinement en épicéas, douglas, pin pectiné, sylvestre et laricio, mélèze du japon et sapin de Vancouver a été important et devrait motiver la vente de forêts dans la Creuse.

Dans le Plateau de Millevaches, vers Gentioux-Pigerolles et La Courtine, l’épicéa commun, le douglas et le pin sylvestre, constituent de beaux peuplements. Dans cette région froide et très arrosée, le conifère se développe très bien. Le Massif de La Feuillade abrite les enrésinements les plus anciens du département dont une remarquable sapinière qui comporte déjà des débuts de régénération. Autant d’arguments pour la vente de forêts dans la Creuse.

L'avis économique

Dans ce département (l’un des moins peuplé de France), la forêt est omniprésente.

Elle est de qualité variée passant de « correcte » à « exceptionnelle » pour les peuplements de résineux.

Les prix de vente de forêts dans la Creuse seront attractifs même pour les plus belles futaies. Il est possible d’acquérir des forêts dans la Creuse à partir de 1 500€/ha.

Mais attention, le prix des futaies pourra grimper jusqu’à 8 000€/ha. Il s’agit sûrement du meilleur rapport qualité/prix.

23 Creuse Nouvelle Aquitaine France Départements
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.