Plantations Forestières

17 novembre 2017

La question des plantations forestières concerne tant les propriétaires privés que les structures publiques propriétaires de forêts.

Elle conditionne la gestion forestière globale de son bien. En France, les travaux de plantations forestières sont réglementés et encadrés par la loi.

En effet, les plants sont contrôlés et doivent répondre à un certain nombre de critères. Aussi, il est bon de se rapprocher de professionnels rompus à la gestion forestière et à la sylviculture avant d’entreprendre tout  type de  plantations forestières.

Régénération Artificielle

En termes de sylviculture, il est d’usage de parler de régénération artificielle lorsque l’on entreprend des travaux de plantations forestières. Il est bon de savoir qu’un chantier de boisement ou reboisement implique un certain nombre de connaissances tant en termes de sylviculture que de réglementation.

En France, la décision de boiser ou de reboiser une parcelle doit être mûrement réfléchie et dans la mesure du possible accompagnée par des professionnels qui seront les « Maîtres d’œuvre » d’un tel chantier. Aussi, experts forestiers, gestionnaires forestiers professionnels, organisations de producteurs ou tout simplement l’ONF sont à même d’apporter conseils et aide précieuse dans une entreprise qui engendre assurément des coûts importants.

Pour toute parcelle à boiser ou à reboiser, il est important au préalable de se poser un certain nombre de questions. Il est bon de rappeler qu’il s’agit de travaux qui engagent l’avenir de la forêt en France !

Le Ministère de l’Agriculture a donc mis en place un certain nombre de préconisations relayées par les DRAAF (Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt) afin d’encadrer les travaux en question. En effet, le reboisement, à défaut de régénération naturelle satisfaisantes 5 ans après l’exploitation de la forêt, est rendu obligatoire par le Code Forestier. Une disposition qui s’applique pour toute coupe rase dépassant un seuil de surface qui est établi suivant le département.

D’autre part, la décision de boiser ou reboiser ne doit pas être prise à la légère par le propriétaire car cela engendre un coût important. Le projet de plantations doit donc être bien élaboré et accompagné d’un bon suivi de chantier.

Le reboisement est un acte écologique et à la fois économique. Il convient d’avoir une vision d’avenir en étant parfaitement aux faits des changements climatiques ainsi qu’aux nouvelles demandes du marché.

Le choix des essences

Il sera effectué en fonction de l’analyse des potentialités du terrain (sa profondeur, sa composition, sa structure et la richesse de ses sols, le climat et la pluviométrie). Parfois le choix des essences devra être effectué en fonction d’éventuelles prescriptions environnementales ou paysagères. De plus elles devront être protégées des cervidés ou autre perturbateurs à leur croissance.

Matériel utilisé pour la reproduction

Il existe une réglementation européenne spécifique mise en place depuis 1996 portant sur le commerce des matériels forestiers de reproduction. Il est donc indispensable de s’y référer.

Il est obligatoire de faire une déclaration des fournisseurs de graines utilisées. De même la commercialisation des graines, boutures, semis et plants est strictement encadrée par l’Etat.

Préparation de la parcelle

On réalise des plantations forestières après la période d’exploitation forestière afin d’améliorer la structure du sol et dans le but de favoriser la reprise des plants. Suivant les plantations à venir, on préparera le sol en surface ou en profondeur.

Epoque de plantation

En France, les plantations sont généralement réalisées de l’automne jusqu’au printemps. Au printemps, les sols étant plus lourds et humides et à l’automne plus légers et sablonneux. A chaque essence, l’état du sol qui lui convient le mieux.

Bien évidement, il est déconseillé de réaliser des plantations lorsque le sol est gelé ou trop sec ou bien encore trop gorgé d’eau. Les conditions climatiques extrêmes ne sont pas propices à la période qui correspond au chantier de reboisement.

La provenance des plants, la densité des plants qu’il faudra utiliser (car tous les semis n’arrivent pas à maturation), la protection des plantations, les travaux d’entretien : dépressage, taille de formation, élagage sont autant de sujets que seuls des professionnels de sylviculture pourront maitriser dans leur globalité. La gestion forestière implique une très bonne connaissance sylvicole.

Forêt Investissement saura vous conseiller dans le choix de votre maître d’œuvre pour tous vos travaux de plantations forestières. N’hésitez pas à prendre contact avec nous

Plantations France Sylviculture gestion forestière Expert forestier Gérer sa forêt code forestier Travaux Forestiers Gestionnaire Forestier Reboisement
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.