La terre à bois québécoise, un couvert caractérisé par sa diversité

31 octobre 2017 écrit par Stéphanie Bonnet

Au cœur du vaste Canada, la forêt québécoise s’étend sur la moitié de cette immense province. Dotées de paysages aux couleurs exceptionnelles variant d’une saison à l’autre et jouissant de ressources naturelles exploitables dans une certaine mesure et dans le respect de la notion de développement durable, ces terres à bois séduiront assurément tout investisseur prêt pour l’aventure canadienne.

De la même manière qu’il n’existe pas qu’un seul type de forêt Canadienne, la terre à bois québécoise est plurielle.

Tout dépend en effet du climat, de la biologie ainsi que de la géographie d’un territoire qui est extrêmement vaste (il s’étend ainsi sur 7° de latitude et 3 grandes zones bioclimatiques). Un milieu forestier qui recèle d’un grand nombre de ressources naturelles dont les québécois ont appris à prendre soin à aménager tout en profitant de ces grands espaces propices aux loisirs et aux activités de pleine nature.

Caractéristiques de la forêt québécoise

Située au cœur de la forêt canadienne, elle-même caractérisée par une grande diversité d’essences, de paysages et d’écosystèmes, la terre à bois québécoise relève pour sa majeure partie du domaine public notamment dans toute la zone située en forêt boréale.

Nous sommes en effet pour 84% dans le domaine de l’Etat. L’objectif est ainsi de concilier le développement de ces forêts tout en les protégeant. Depuis 1990, la foresterie au Canada est marquée par de profonds changements.

Nous sommes au cœur de l’aménagement durable des ressources forestières : un objectif à part entière. Il est vrai que les forêts québécoises et plus généralement canadiennes sont devenues de véritables modèles en termes de développement durable.

Les forêts privées comprennent quant à elles 16% de toutes les forêts productives au Québec. Plus de 134 000 propriétaires possèdent un boisé d'une superficie de plus de 4ha. Il est également bon de savoir que 94% de la forêt privée est productive contre 20% seulement en France ! Elle se situe en grande partie dans la région du Saint-Laurent. 

 

Détenue par près de 135000 propriétaires forestiers, la forêt privée s’étend sur 7 millions d’ha, ce qui laisse à chacun de très belles possibilités de développement !

Les atouts des terres à bois productives du Sud

Plus particulièrement situées dans le sud du Québec où le climat est plus clément et où les sols sont les plus fertiles, les terres à bois productives privées bénéficient en plus d’un atout majeur : leur proximité avec des centres urbains comme Québec ou Montréal. De nombreux axes routiers facilitent l’exploitation du bois et leur transformation tout en permettant d’accéder à des bassins de main d’œuvre même si les métiers forestiers gagneraient à être davantage valorisés.


La production de bois de chauffage, la culture de l’arbre de Noël, la récolte de petits fruits sauvages et de champignons ainsi que celle des produits de l’érable, la chasse, la pêche et tout les loisirs de plein air font de l’exploitation des forêts privées québécoises de réelles sources de revenus et de détente. 30 000 des propriétaires forestiers québécois détiennent le certificat de producteurs forestiers. 

Vivre et profiter de la forêt tout en s’assurant de sa pérennité, telle est le défi relevé par les autorités canadiennes qui permettent à la forêt québécoise de se développer durablement.

Un projet d’investissement dans une terre à bois québécoise se construit avec l’aide de professionnels qui connaissent la forêt et le territoire. Productive, constructible sur certaines zones et source de nombreux loisirs, la forêt québécoise regorge d’atouts que les équipes de Forêt Investissement n’ont pas manqué de repérer.

Forêt de production Québec Canada Économie Développement durable Saint-Laurent Terre à bois Investir au Québec Provinces
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.