Chêne Pédonculé/Chêne Sessile

dans Guide Essences
Nom latin : Quercus Robur/Quercus Petrae Famille : Fagaceae Genre : Quercus

Reconnaître le chêne

On reconnaît le chêne à :

  • Ses troncs lisses
  • Ses glands
  • Ses feuilles à la forme ondulée

 

On distinguera le chêne pédonculé du chêne sessile dit « rouvre » 

 

Le Chêne Pédonculé Le Chêne Sessile dit « rouvre »
Ses feuilles ondulées à pétiole (ou queue), à très court feuillage en amas. Ses feuilles à la surface plane à long pétiole (ou queue), feuillage aéré.
Son tronc cônique Son tronc cylindrique
Écorce lisse, grise, épaisse et profondément crevassée en long. Écorce lisse, verdâtre puis grise, fissurée longitudinalement et peu profondément.
Ses glands portés par un pédoncule. Ses glands agglomérés sans pédoncule.

Stations profitables

  Chêne Pédonculé Chêne Sessile dit « Rouvre »
Température Moyenne annuelle entre 8 et 13°C
Ne tolère pas les fortes sécheresses estivales
Le chêne pédonculé est avide de lumière (essence héliophile).
Cette essence est plutôt exigeante en eau et s’adapte plutôt dans des zones fraiches.
Moyenne annuelle entre 8 et 13°C
Tolère les sécheresses plus aisément que le chêne pédonculé.
Ne nécessite pas une luminosité intense (espèce de demi-ombre).
Pluviométrie Moyenne annuelle entre 600 et 1400 mm par an.
Nécessite une réserve utile du sol supérieur à 120 mm.
Le chêne pédonculé se trouve à des altitudes plus basses et préfèrera une station plane aux versants.
Moyenne annuelle entre 600 et 1400.
Le chêne sessile ou Rouvre supporte une altitude plus élevée que le chêne pédonculé. Si il supporte bien la sécheresse en revanche il tolère mal les excès d’eau.
Sol Le chêne pédonculé appréciera les sols profonds, riche en eau et bien drainés. Il aimera les sols basiques à très acides.Il aime, également, les sols argilo-marneux. Le chêne sessile, quant à lui, s’accommode de sols plus pauvres, se développe mieux sur des sols épais, filtrants tels que des sols sableux ou limoneux.
Le chêne sessile est moins exigeant que le chêne pédonculé.

 Enracinement du Chêne

  • Enracinement pivotant et profond.

Accroissement et production du Chêne

  • Pour les deux : à 60 ans le chêne produit deux fois moins qu’à l’âge de 15 ans.
  • Chêne pédonculé : 2 à 8 m3/ha/an.
  • Chêne sessile : 2 à 8 m3/ha/an.

Plantation du chêne

Essence Densité Ecartement Avantages et inconvénients
Chêne pédonculé 1300 à 1500 plants/ha 2.5×3.5 m ou 3.5x2 m Cycle de production court (tps de production <120 ans) Interventions fréquentes nécessaires.
Chêne sessile 1600 à 2000 plants/ha 2×3.5 m ou 3.5x2m Cycle de production court (tps de production <120 ans) Interventions fréquentes nécessaires.

Densité finale : 80 à 100 tiges / ha

Taillis sous futaie:
Le taillis sous futaie est un mélange d’au moins deux classes d’âges avec un étage bas de taillis et un étage supérieur de futaie. Le taillis étant issu de la multiplication végétative par le rejet naturel de souche et drageons.
L’intérêt de ce type de régime est d’avoir une forêt durable. En effet, étant donné les différentes classes d’âges, on puise dans celles-ci au fur et à mesure que la forêt grandit, donc il s’agit d’un renouvellement plus durable.

Bois du Chêne

  • Cœur brun clair et aubier bien distinct
  • Sciage facile, séchage lent au risque de déformation
  • Bois de cœur très durable.
  • Excellent bois de charpente, de menuiserie et d’ébénisterie.
  • Utilisé aussi pour parquet, Tonnellerie, moulure.
  • Nom commercial : chêne.

SANITAIRE

Le chêne ne connait pas de maladie importante, mais il est toutefois prudent de surveiller l'apparition d'Oïdium.
 

L'avis économique

Le chêne génère une économie que l’on peut qualifier de luxueuse dans la filière forêt-bois française.
En effet, le bois de chêne est d’excellente qualité en différentes matières, il en est par ailleurs très recherché.

Il est privilégié pour le merrain (tonnellerie) et le tranchage de luxe ; seulement 10% du volume de bois d’œuvre récolté en chêne comporte les qualités nécessaires à ces produits.
D’autre part, les 90% restants sont de bonne qualité et sont utilisés pour l’ébénisterie ou le parquet.
De plus, le chêne est la seule essence produisant du liège en son écorce, c’est l’une des raisons pour lesquelles son économie est relativement active.
Il est alors très utilisé et donc recherché.

C’est une essence très appréciée par les sylviculteurs et les amateurs de forêts, de par sa beauté, sa longévité et ses qualités mais aussi son histoire que l’on peut lire à travers la forêt de Tronçais, comme la chênaie de Colbert.
Le chêne pédonculé est présent sur le territoire complet alors que le sessile l’est un peu moins car plus exigeant au niveau des facteurs édaphiques et climatiques.

Feuillus France Chêne
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.