Retour sur l'année forestière de Forêt Investissement

28 décembre 2020 écrit par Jean Philippe Roux

Bonne année 2021! C'est ce que vous souhaite de tout coeur l'équipe de Forêt Investissement.

Il est vrai que l'année 2020 a été très mouvementée pour chacun d'entre nous, ainsi que pour les différents secteurs d'activité touchés à différents niveaux par la crise du coronavirus. Les mesures sanitaires liées à la pandémie ont obligé les entreprises à revoir leurs fonctionnement et certaines sont malheureusement encore à l'arrêt. Nous souhaitons bien évidemment un retour à la normale le plus rapidement possible.

Concernant l'activité de Forêt Investissement, elle n'a pas été impactée, bien au contraire. En effet, nous avons réalisé 30% de chiffre d'affaire de plus que l'année dernière, ce qui est extrêmement positif. Forêt Investissement a répondu présent pendant cette période compliquée en proposant des propriétés forestières sur l'ensemble de la France. 

Pourquoi cet engouement toujours plus grand vers l'investissement forestier? Quelle a été la tendance de l'année 2020?

Telles sont les questions auxquelles je tenterai de répondre dans cet article qui rend compte de l'évolution d'un marché de niche très dynamique.

Jean-Philippe Roux, PDG de Forêt Investissement,

Crédit photo portrait: Paul-André Coumes

Pourquoi le marché de la forêt est resté très actif en 2020?

Je l'explique par le fait qu'en période de crise, la forêt prend plus que jamais sa fonction de valeur refuge. Beaucoup de nos clients, soumis aux incertitudes économiques, se sont réfugiés dans cette valeur refuge que constitue la forêt et la terre en général. Je suis persuadé que cette tendance n'est pas passagère mais qu'lle émane d'une volonté profonde d'investir à long terme dans la forêt avec maison d'habitation. La pandémie que nous connaissons déclenche instinctivement un besoin de se retrancher physiquement. Nous l'avons vu avec la tendance à réinvestir les maisons de campagne. L'idée est de pouvoir assurer le minimum vital : se loger et cultiver. Se  rassurer, pouvoir être autonome plusieurs semaine sans dépendre de l'extérieur est un idéal qui pour certains a constiué une réalité envisageable, sans être qualifié de "doux rêveur". Serait-ce donc possible de vivre en autarcie? Notons que l'achat d'un bien forestier n'est pas qu'un investissement rationnel (il faut l'être aussi, j'en conviens) mais nous touchons au domaine de l'émotion, du souvenir et du rêve de posséder un coin de nature. La pandémie en soulevant des peurs a ravivé ce besoin vital de revenir à la nature et à l'essentiel.

La recherche de bâti à vendre avec terrain et avec commerces de proximité est une tendance qui ne fait que se confirmer au fil des mois.

Quel est votre constat concernant cette année 2020?

J'ai pu en effet constater deux phénomènes. Un que j'explique bien, comme j'ai pu le dire dans le paragraphe précédent, un deuxième plus mystérieux mais bien réel.

1. Désormais la propriété forestière doit être accompagnée d'un bâti

La maison secondaire qui avait été un peu délaissée depuis les années 80 a connu un nouvel engouement avec la crise sanitaire. On le voit, les agences immobilières locales ont été extrêmement sollicitées, notamment dans les campagnes situées à une centaine de kilomètres des métropoles. La maison secondaire devient donc un refuge.

Ce bâti recherché, nous l'avons à Forêt Investissement au coeur des propriétés forestières et nous sommes souvent en présence de biens atypiques et très qualitatifs.

Les biens ruraux reprennent leurs lettres de noblesses, ce qui n'était pas le cas il y a 10 ans. Nous sommes heureux de pouvoir en proposer sur l'ensemble du territoire national.

2. Un fort intérêt pour le Canada

Il s'agit d'un phénomène que je m'explique beaucoup moins mais qui est tout de même très présent. Depuis la crise du COVID 19, le Canada suscite un engouement certain. On recherche des forêts notamment au Québec avec droit à construire. Ce qui est paradoxal car on ne peut pas faire visiter et qu'il faut prendre l'avion avec 7h de vol! Mais on constate que les clients veulent investir malgré cette contrainte ponctuelle. Nous avons une demande sur deux qui concerne l'achat de terres à bois au Canada!

J'imagine que la communication que Forêt Investissement mène depuis 3 ans, concernant les opportunités d'acquisition de terre à bois au Canada, porte ses fruits et c'est source de satisfaction. J'attends d'ailleurs avec impatience le premier vol possible afin d'emmener des clients au Québec.

Crédit photo Canada : Paul Simon

De belles perspectives s'offrent donc à Forêt Investissement pour 2021, nous espérons qu'elle sera signe d'embellies pour tous et de rebond économique.

Je vous souhaite à tous une très belle année 2021. Qu'elle soit ouverte sur un avenir serein!

 

 

 

Économie Economie de la Forêt Forêt Investissement Ventes de forêts Ventes de forêts en France
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.

Nous avons besoin de votre consentement

Afin d'analyser le trafic de notre site Web, activer les fonctionnalités liées aux réseaux sociaux, et vous proposer un contenu personnalisé, nous avons besoin que vous acceptiez que les cookies soient placés par votre navigateur. Cela impliquera le traitement de vos informations personnelles, y compris votre adresse IP et votre comportement de navigation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de cookies. Pour modifier vos préférences ou rejeter tous les cookies fonctionnels sauf ceux nécessaires, veuillez cliquer sur «Configurer les préférences».

Voulez-vous accepter ces cookies?

Piwik
Google Analytics