La Populiculture

29 décembre 2022 écrit par Simon Durand

 La populiculture est différente de la sylviculture traditionnelle, de par sa croissance très rapide, sa densité de plantation, et  l’utilisation de plançons de cultivars.

Cette culture implantée sur des stations favorables avec une réalisation des travaux exigeantes, permet de produire en un temps record un volume de bois d’œuvre de qualité.

Choix de la station et du cultivar

Les exigences écologiques du peuplier peuvent varier en fonction du choix du cultivar, mais certaines caractéristiques stationnelles leurs sont communes.

Il est important de choisir des sols profonds, bien alimentés en eaux, riches en éléments minéraux et bien aérés.

Le choix de la station est primordial et va déterminer les cultivars qui pourront y être implantés.

Il existe 3 types de stations possibles :

  • Station sèche où l’apport en eau est uniquement liés à la pluviométrie.
  • Station où la nappe d’eau est située en été entre 80 et 150 cm de profondeur.
  • Station humide où la nappe est située entre 50 et 80 cm de profondeur en été.

Le diagnostic stationnel et le choix des cultivars doit être rigoureux et précis,  une mauvaise analyse peut mener à un déficit de croissance voire une mortalité.

Il existe trois types de cultivars utilisés en France le euraméricains (Polargo, Tucano, Vesten,…) , interaméricains (Raspalje) et les deltoïdes ( Divina, Lena, Delgas,…).

Le choix se fera en fonction de la station, des sensibilités aux maladies et facteurs abiotiques, de la croissance et ses caractéristiques génétiques (rectitude, branchaison,…).

Préparation du sol, plantation et entretiens :

Une préparation du sol bien réalisée en fonction des caractéristiques du terrain , favorise la bonne implantation des plançons et un gain en productivité. Elle est effectuée généralement en fin d’été, début d’automne.

Sur une prairie ou une ancienne culture, un gyrobroyage de la végétation accompagné d’un sous-solage à 30 cm de profondeur ou d’une ouverture de potets à la tarière ou à la pelle mécanique est conseillé.

Dans le cadre d’un reboisement après peupleraie, un broyage en plein des rémanents et arasage des souches est effectué et une ouverture de potets seront nécessaires.

Pour ne pas bouleverser les différents horizons du sol et exporter la terre de surface plus fertile, il n’est pas souhaitable de dessoucher la parcelle.

La plantation est réalisée de novembre à mars, la  trame de plantation la plus couramment utilisée  est 7*7 mètres, soit environ 200 tiges par hectares qui permet rendement optimum.

Les plants utilisés sont des plançons, ceux sont des plants dont le système racinaire a été coupé, ils sont issus soit de boutures sur planche de pépinière, ou issus d’un rejet formé sur l’ensouchement d’un plant précédemment coupé.

Les dimensions des plants sont règlementés, il existe trois catégories de plants différenciées par la circonférence, et la hauteur minimale du plançon.

La catégorie la plus utilisée est A2, ces plants produits en 1 ou 2 ans présentent une circonférence de  10 à 12 cm et une hauteur minimale de 3,75 mètres.

Une taille en biseau au pied avant la plantation est indispensable, elle facilite l’enfoncement du plançon.

La profondeur minimum de plantation est de 0,80m à 1 mètres, elle se réalise idéalement à l’aide d’une tarière qui évite le lissage des parois.

La mise en place de protection individuelle contre le gibier peut s’avérer nécessaire car le peuplier est très appétant et sensible aux frottis par les cerfs.

Le disquage 

Il supprime la végétation concurrente herbacée et facilite la pénétration de l’eau de pluie dans le sol. Le disquage est réalisé une fois par an, généralement au mois de juin et ce jusque l’âge de minimum 6 ans.

Taille de formation

Une  taille de formation doit être effectuée durant les 4 premières années afin d’assurer la rectitude de la tige, elle consiste a supprimer les pousses concurrentes de la flèches.

Elagage

L’élagage progressif qui s’échelonne en plusieurs passages jusqu’à une hauteur minimum de 6 mètres permet d’obtenir un bois exempt de nœuds.

La récolte des peupliers est réalisée entre 12 et 20 ans, selon la croissance des peuplements. Le volume prélevé est de l’ordre de 200 à 250 m3 par hectare.

La transformation du peuplier:

Les débouchés principaux sont :

  • Le déroulage du bois qui consiste à détacher mécaniquement une feuille de bois grâce à une lame très affûtée. Le déroulage de bois de qualité supérieures est destinés à la fabrication du contreplaqué. Les qualités intermédiaires sont utilisées pour produire de l’emballage telle que la cagette ou la bourriche à huîtres par exemple.

 

  • Le bois qui n’est pas déroulé est utilisé pour la pâte à papier ou la fabrication de panneaux de bois reconstitués.

La production de peuplier exige également un suivi régulier afin de prévoir une intervention en cas de problème sanitaire (champignons, parasites végétaux, attaques d’insectes).

La sylviculture du peuplier est un cycle très court, la production de bois d’œuvre envisagée dépend fortement de la qualité de la plantation, des entretiens réalisés et du prix  marché au moment de la récolte.

Son rendement et son prix de vente en font un investissement fort intéressant, la populiculture fait partie des sylvicultures les plus rentables avec un taux interne de rentabilité de 4 à 6 % en moyenne.

 

Économie Environnement Sylviculture Economie de la Forêt
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.

Nous avons besoin de votre consentement

Afin d'analyser le trafic de notre site Web, activer les fonctionnalités liées aux réseaux sociaux, et vous proposer un contenu personnalisé, nous avons besoin que vous acceptiez que les cookies soient placés par votre navigateur. Cela impliquera le traitement de vos informations personnelles, y compris votre adresse IP et votre comportement de navigation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de cookies. Pour modifier vos préférences ou rejeter tous les cookies fonctionnels sauf ceux nécessaires, veuillez cliquer sur «Configurer les préférences».

Voulez-vous accepter ces cookies?

Piwik
Google Analytics