Forêt Carolinienne : un boisé convoité

12 décembre 2017

Au sud de l’Ontario, sur la péninsule triangulaire, la forêt Carolinienne s’étend sur la partie la plus méridionale du Canada. Couvrant le territoire de l’Ontario sur 550 km, elle constitue le plus petit type forestier du pays.

Située au sud des forêts du Grand Nord canadien et par là même au sud des peuplements mixtes et colorés de la forêt des Grands Lacs et du St Laurent, ce type forestier fascine par sa richesse tant floristique que faunistique. Un secteur qui n’en est pas moins prisé par tout investisseur désireux d’acheter une terre à bois en forêt Carolinienne.

Avec près de 13 millions d’habitants, (quasiment 40% de la population Canadienne), l’Ontario est la province la plus peuplée du Canada.

 

Géographiquement, la population se concentre dans le sud de la province. La forêt Carolinienne s’étend quant à elle sur 4 310km², ce qui représente à peine 0,1% de l’ensemble des terrains forestiers du Canada.

Ce qui ne l’empêche pas d’abriter plus d’espèces de fleurs et d’animaux que dans tout autre écosystème en présence dans le pays.

Territoire de prédilection du Tulipier de Virginie, la forêt Carolinienne opère tout son charme au printemps lors de sa floraison. Ici, la beauté des forêts alliée à l’influence des métropoles comme Toronto, joue sur le prix des boisés à la vente.

Un type forestier protégé

Luxuriante, telle pourrait être la qualification de la forêt Carolinienne. Bénéficiant d’étés humides, allant de chauds à très chauds et d’hivers doux et neigeux, la température annuelle moyenne varie entre 8 et 9°. Un atout pour le développement d’essences variées et rares. On ne trouve en effet que dans ce secteur le Tulipier de Virginie reconnu pour la beauté de ses fleurs. Oiseaux migrateurs, cigales tropicales, Monarques et bien d’autres espèces encore côtoient des essences parmi les plus belles et les plus rares du pays.

Dans cette partie la plus méridionale du Canada, on retrouve plus d’espèces rares et en voie de disparition que dans toute autre biozone canadienne. Les politiques de maintien de la biodiversité incitent à réintroduction de l’Orme d’Amérique ainsi que le Châtaignier d’Amérique.  A noter que de nombreuses plantations de Pins Rouge et de Pins Sylvestre ont été entreprises au début du XXème siècle.

Malgré tout, l’avancée des terres agricoles et l’exploitation de vignes et vergers sans compter les fermes maraîchères très productives ont fait reculer le couvert de 80% à 11% depuis le siècle dernier, ce qui génère une forêt extrêmement morcelée. La propriété privée y est importante, elle fait l’objet de toutes les attentions notamment lorsque l’on veut acheter une terre à bois en forêt Carolinienne.

Acheter une terre à bois en forêt Carolinienne

La forêt privée est importante dans le sud de l’Ontario, ses chiffres dépassent en effet la moyenne nationale qui est de 6%. Dans la province de l’Ontario, on compte 169 000 propriétaires de forêts qui s’étendent sur 70.4 millions d’ha. 11% de la forêt Ontarienne est donc privée et occupe plus particulièrement le sud de la province avec une forte présence de feuillus.

La terre à bois privée est statistiquement détenue à 80% par des familles rurales et à 20% par des industriels privés sur l’ensemble du Canada.

En revanche, la forêt en Ontario est plus largement la propriété d’industriels. En effet, seulement 12% de terres forestières privées sont « non-industrielles ».  Aussi, la superficie des boisés se situera entre 10 et 4000 ha avec une moyenne de 28ha. Il faut savoir que les forêts industrielles privées de la Côte et des provinces maritimes du Canada figurent parmi les forêts les plus productives du Canada. La production du sirop d’érable, d’arbre de Noël, de noix côtoie celle de bois rond qui se vend très bien. Un atout lorsque l’on souhaite acheter une terre à bois en forêt Carolinienne.

La situation géographique de la forêt Carolinienne, la qualité et la rareté des ses essences qui jouissent pour certaine d’une protection, la qualité des sols et un climat favorable font de la forêt Carolinienne une terre à bois d’exception. La proximité de villes comme Toronto, Ottawa ou bien encore London ajoute un caractère exceptionnel à cette terre forestière qui est très prisée et qui subit la pression démographique.

Il sera préférable de se rapprocher d’experts forestiers aguerris et fins connaisseurs du pays pour acheter une terre à bois en forêt Carolinienne.

Autre facteur non négligeable, la protection de cette forêt. Aussi, les propriétaires de boisés qui se trouvent dans la région forestière du sud de la province de l’Ontario, collaborent régulièrement avec des organismes de conservation.

Il existe également un programme d’encouragement fiscal pour les forêts aménagées (PEFFA) qui offre une réduction de taxe foncière aux propriétaires de boisés qui élaborent un plan d’aménagement de leur forêt et qui s’engagent en faveur de l’intendance. Pour tout achat de terre à bois en forêt Carolinienne, que ce soit auprès d’un propriétaire privé (issu du monde rural ou industriel) ou auprès de la Couronne (forêts publiques qui peuvent également être à la vente ou à la location), il sera nécessaire de tenir compte de données géographiques, démographiques et environnementales afin de mener une sylviculture la plus respectueuse de l’environnement sans pour autant perdre de vue le côté productif et rentable d’un tel investissement.

Une Variété d’essences exceptionnelle 

La terre à bois Carolinienne abrite peu de conifères. Royaume du feuillus, on y retrouve du Chêne, du Caryer, du Frêne, du Châtaignier, du Noyer, de l’Erable à sucre, de l’Erable argenté, du Sassafras, du Tulipier d’Amérique ainsi que du hêtre. Nous sommes en présence d’arbres parmi les plus beaux que l’on trouve en Ontario et au Canada.

Au total 70 espèces d’arbres, 220 sortes de plantes côtoient 7 millions de personnes soit 25% de la population canadienne, c’est beaucoup sur un tout petit territoire ! La beauté des paysages, le climat favorable de ce coin le plus méridional du Canada, constituent des atouts qui jouent certainement en sa faveur. Une attraction qui se vérifie auprès de la population qui affectionne la douceur de vivre de cette province flamboyante.

Une terre à bois qui fait l’objet de toutes les attentions

Selon l’organisme « Carolinian Canada », il y a plus d’espèces rares et en voie de disparition dans la forêt Carolinienne que dans tout autre biozone canadienne. Aussi peu à peu, les institutions ont mis en place des programmes de sensibilisation et des méthodes d’aménagement visant à restaurer les forêts anciennes. On encourage d’ailleurs les propriétaires de surfaces boisées à recréer les conditions qui prévalaient dans ce type de forêts avant l’arrivée des Européens.

La plus méridionale des terres à bois canadiennes peut s’avérer fragilisée. Parce que sa situation géographique génère des températures clémentes et propices au développement d’essences exceptionnelles mais également parce que les sols sont riches, la tentation de l’exploitation est grande.  Il sera bon de prendre soin de sa terre à bois canadienne !

Canada régions forestières Terre à bois Provinces Forêt Carolinienne Ontario Achat Terre à bois
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.