La Forêt Cotière, Trésor National du Canada

15 janvier 2018

Située sur la côte Canadienne du Pacifique, la Forêt Côtière du Canada entoure majestueusement ses plages. Pouvant prospérer à partir du niveau de la mer, dès 900 m du rivage, la Forêt Pluviale Côtière est considérée par beaucoup comme l’essence du Canada.

Présente sur différents territoires du globe, comme l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Asie, l’Australie et la Nouvelle Zélande, la Forêt pluviale Côtière est bien présente en Amérique du Nord : 70 000 km² de ce type forestier se situent au Canada, exclusivement en Colombie-Britannique.

Il est important de souligner que 25% des forêts pluviales tempérées du monde se situent dans cette province.

Un atout pour acheter une forêt en Colombie-Britannique quand on sait que près du tiers de la production mondiale d’oxygène provient de la végétation des forêts pluviales. Une végétation dense due au taux élevé des précipitations et d’humidité combinés avec la neige fondue des montagnes au printemps, prospère.

Le paysage qui en résulte représente des forêts anciennes aux arbres immenses, d’un vert flamboyant parcourues de cours d’eaux, de terres humides, de rivières qui s’écoulent jusqu’à la mer. Les innombrables lacs rajoutent leur touche de bleu dans cet océan de verdure.

  

 

 La forêt Côtière, l’emblème du Canada

Acheter une forêt en Colombie-Britannique est tentant quand on sait que les arbres les plus imposants de tout le Canada se trouvent dans cette province et plus particulièrement au sein de la Forêt Côtière.

Immense et monumentale, la Forêt Côtière occupe 1,8% de l’ensemble des terrains forestiers du pays. Ici les précipitations très abondantes et une humidité élevée constante permettent aux arbres de se développer sans stress souvent lié à la sécheresse. La forêt côtière du Canada se compose essentiellement de conifères : la Pruche de l’Ouest, le Cyprès Jaune, le Thuya Géant, le Douglas de Meuzies, le Sapin Gracieux ou bien encore l’Epinette de Sitka. Le couvert est extrêmement élevé allant jusqu’à 70m de haut. Très dense, celui-ci ne permet pas à toutes les végétations de croître car la lumière ne pénètre pas facilement. Toutefois, un écosystème rare et protégé est abrité au sein de ces forêts anciennes très spécifiques.

Peu de catastrophes naturelles comme les tempêtes, de vent ou les incendies de forêts sont comptabilisées au sein de cette forêt côtière formant un couvert très serré et humide. Un grand nombre de parcelles de forêts sont ainsi demeurées intactes depuis des centaines d’années et sont devenues de fait des forêts côtières anciennes comptant des arbres de 1000 ans !

Le plus grand arbre sur pied du Canada : une Epinette de Sitka « Géant de la Carmanah » se trouve d’ailleurs en Forêt Côtière à 95,8 m de haut. La moitié de la forêt côtière du Canada est constituée de forêts anciennes, qui comprennent très peu de feuillus. Nous sommes dans le règne du conifère.

Une terre à bois exploitée

Lorsque l’on souhaite acheter une forêt en Colombie-Britannique, il est important de savoir que la foresterie est la plus importante des industries de la province. La forêt occupe 60 % du territoire, une petite partie se trouve sur la côte mais cette Forêt Côtière est très convoitée et exploitée notamment pour la qualité de ses arbres.

Depuis des siècles, les autochtones ont tissé des liens très forts avec la Forêt Côtière, les peuples en dépendant depuis toujours. Pour construire leur habitation, fabriquer des outils, des vêtements et pour exploiter des plantes médicinales, la Forêt Côtière est une ressource. L’arrivée des Européens marque l’exploitation de cette terre à bois extrêmement fertile. La foresterie se développe vite. En effet, toute l’attention s’est vite portée sur la valeur économique des arbres de cette forêt côtière.

La taille des thuyas géants ainsi que du douglas couplée à leur accessibilité et la qualité de leurs bois ont ainsi fait de la province le leader mondial en approvisionnement en produits forestiers. Un atout pour l’achat de forêts en Colombie-Britannique !

Acheter une forêt en Colombie-Britannique, c’est aussi être conscient de la présence de tout un écosystème protégé

Ici, 19,5% des terres forestières sont exploitée, mais ce sont des terres à bois à forte rentabilité. De grosses entreprises forestières ne s’y sont pas trompées et exploitent dans cette zone du Canada proche de la côte, ce qui favorise les échanges commerciaux. Les produits forestiers représentent la marchandise la plus exportée de la province, la foresterie est donc très active.

Aujourd’hui on peut affirmer que la Forêt Côtière demeure la plus productive des forêts du Canada. La foresterie joue ainsi un rôle crucial dans l’économie régionale.

Acheter une forêt en Colombie-Britannique, c’est aussi être conscient de la présence de tout un écosystème protégé notamment dans la Forêt Côtière.

Il s’agit d’une terre à bois qui tend de plus en plus à protéger les espèces comme le Grizzli ou la Chouette Rayée. La forêt Côtière comprend d’ailleurs de nombreux parcs Nationaux ou Régionaux.

Il n’est pas rare de pratiquer le débardage par hélicoptère d’arbres soigneusement sélectionnés afin d’éviter d’abîmer les sols abritant une faune et une flore extrêmement denses. Un élément à prendre en compte lorsque l’on souhaite acheter une forêt en Colombie-Britannique.

Peu de forêts privées mais une sylviculture contrôlée

La Colombie-Britannique compte 570 000 km² de forêts. On ne compte que 5% de terres à bois privées ce qui représente 30 000 km² de forêts privée sur l’ensemble de la province. Acheter une forêt en Colombie-Britannique demandera donc l’aide d’experts parfaitement renseignés sur l’économie forestière locale ainsi que les transactions possibles. La Forêt Côtière ne comprenant qu’une petite part du couvert forestier de la province, acheter une parcelle de terre à bois de ce type forestier nécessitera assurément l’aide d’experts.

La terre à bois est ici essentiellement publique. On compte 220 000 km² de terres forestières publiques faisant l’objet d’accords d’aménagements forestiers. En effet, les terres publiques de la province (tout comme dans le reste du Canada) appartiennent à la couronne mais sont majoritairement gérées par de gros groupes forestiers.

La foresterie est axée sur l’exploitation de la Pruche, du Douglas Menzies, du Sapin Baumier, du Pin, de l’Epinette  et du Cèdre.

L’exportation vers les Etats-Unis, le Japon et la Chine est colossale. L’exportation de produits forestiers en Colombie-Britannique en 2016 atteint les 19.96 milliards de dollars. Cette province est le plus grand exportateur mondial de bois de sciage résineux, un atout pour l’achat de forêts en Colombie-Britannique.

Il est toutefois important de prendre en compte les impératifs d’une sylviculture respectueuse de l’environnement qui est prônée par les pouvoirs publics. Les entreprises qui aménagent les forêts situées sur les terres publiques du Canada doivent assurer leur régénération pour en rétablir la diversité naturelle d’origine. Les pratiques sylvicoles doivent tenir compte tout autant des facteurs écologiques, que de la santé des forêts mais aussi de l’habitat faunique, de la biodiversité que de la production de produits de bois d’œuvre. Une problématique nécessaire lorsque l’on veut avoir sa terre à bois en forêt Côtière du Canada.

Arbres immenses, écosystèmes uniques, forêts productives, grandes zones sauvages, telles sont les caractéristiques de la Forêt Côtière du Canada qui incarne la forêt par excellence.

Symbole du Canada, la forêt Côtière est même considérée comme un trésor national. Une donnée à prendre en compte lorsque l’on veut acheter une forêt côtière.

Canada Environnement Sylviculture régions forestières Terre à bois Foresterie Colombie Britannique Forêt Cotière
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.