Salon Chasse et Faune Sauvage : Le marché des forêts en Ile de France 2018

1 mai 2018 écrit par Jean Philippe Roux

Comme chaque année, Forêt Investissement était présent lors du prestigieux Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage de Mantes la Jolie du 6 au 9 avril 2018. C’est un rendez-vous incontournable pour les chasseurs et les propriétaires forestiers car la gestion de la faune sauvage est un facteur essentiel pour l’équilibre de la forêt.

Nous avons accueilli pendant 4 jours, nos clients habituels, nos partenaires, nos confrères et bien sûr des nouveaux prospects en recherche de forêts et domaines de chasse.

C’est pour nous aussi un moyen de prendre la tendance du marché de la forêt en Ile de France.

Cette année encore pas de surprise, les orientations restent les mêmes..

Ci dessous la restranscription des grandes lignes de ce marché confidentiel.

Nous pouvons distinguer quatre grands types d’investisseurs

  • Les particuliers
  • Les institutionnels, banques et assurances
  • Les fonds d’investissements
  • L’industrie du bois

Les particuliers

Très présents sur le salon, étaient essentiellement Franciliens et Belges. Leurs recherches s’étendaient de la Sologne à la Wallonie en remontant par l’Ile de France, la Normandie, et les Ardennes.

Il ressort toujours un besoin de grande surface, généralement supérieur à 100 ha avec une demande récurrente pour des forêts de 250 ha à 500 ha. Le marché des forêts comprises entre 25 ha et 100 ha est toujours bien présent et concerne une clientèle de proximité.

Il ressort toujours un besoin de grande surface, généralement supérieur à 100 ha

Ce constat est valable pour la moitié Nord de la France, les forêts sont très convoitées, elles sont de plus en plus rares lorsque nous approchons les zones frontalières, Belges, Suisses ou Allemandes.

Plus généralement en France, les bois et forêts de moins de 25 ha sont également recherchés par les particuliers ou les négociants en bois, ce marché reste essentiellement local. Nous observons toutefois auprès de notre clientèle nationale et internationale un engouement pour ces forêts de petites surfaces, souvent loin de leur domicile mais qui sont plus accessibles financièrement.

Les motivations qui poussent à l’achat d’une forêt sont variées mais souvent complémentaires :

  • L’aspect patrimonial et l’attachement à la terre sont au premier plan.
  • L’aspect environnemental, les loisirs, la chasse et les revenus forestiers viennent en second plan.

La fiscalité forestière demeure avantageuse : c’est toujours une source de motivation supplémentaire pour investir en forêt.

Les institutionnels et fonds d’investissement

Sont toujours à la recherche des belles forêts de production avec un cahier des charges identique : forêts de plus de 100 ha, fortement capitalisées en bois, proches de leurs unités de gestion.

L’industrie du bois

Recherchera plutôt des forêts à partir de 25 ha proches de leur unité de transformation (scierie, papeterie, bois énergie)

Je vous rappelle ici qu’en moyenne, seulement 80 forêts de plus de 100 ha se vendent par an en France !

Je tiens à remercier tous nos clients, partenaires et tous les particuliers qui sont venus sur notre stand ; nous avons pu leur donner les conseils qu’ils attendaient, sur les sujets aussi variés que, l’économie forestière, la sylviculture, la règlementation, la fiscalité, l’aspect cynégétique, la séquestration carbone, le prix des forêts et bien plus encore.

Notre site www.foret-investissement.com et notre magazine d’informations www.the-forest-time.com sont à votre disposition pour trouver une information forestière indépendante et, pourquoi pas, la forêt de vos rêves.

Chasse France Économie
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.