Trufficulture et Choix du Terrain

1 décembre 2017

La production de truffes en France relève d’une véritable économie. Premier producteur mondial de la « Tuber Mélanosporum » dite truffe du Périgord, la France peut s’enorgueillir de récolter près de 50 tonnes de ce produit d’exception par an.

On parle de trufficulture lorsque l’on évoque la production de truffes.

Cette pratique consiste à cultiver des arbres infectés par le champignon. La culture demande de très bonnes connaissances en sylviculture.

On débute par la plantation sur un sol calcaire et on maintient de bonnes conditions de développement de l’arbre mycorhizé jusqu’à ce que la production commence puis se maintienne.

 

Les travaux de sylviculture portent alors sur la gestion du plan mycorhizé (arrosage, protection), l’entretien du sol (aération, tonte) ainsi que la maitrise des besoins en eau, sans oublier la taille et les éclaircies. Le choix du terrain est primordial.

Les conditions à une bonne production de truffes en France 

1. Le choix du terrain ?

  • Les terrains doivent être calcaires et riches en calcium (avec un ph>7 pour la truffe uncinatum).
  • Les saisons doivent être bien marquées mais sans excès de températures que ce soit dans le chaud ou dans le froid.
  • L’altitude maximum ne pourra pas être au-delà de 1000 mètres.
  • Concernant la topographie, plateaux, pentes, vallons et plaines…..pas de fonds de vallées inondables.
  • Exposition orientation sud-est, sud-ouest ou sud selon le micro-climat local.

 2. Quel type de truffière choisir ?

Plantation  extensive si on a peu de temps à lui consacrer. On plante dans de bonnes conditions et on peut s’attendre à une production au bout de 10 à 15 ans.

Plantation d’une truffière professionnelle : il faut travailler le sol tous les ans, biner, piocher et désherber. Production entre 5 et 7 ans selon les essences.

Plantation paysagère avec différentes essences.

 

 3. Quelle vocation pour votre truffière ?

  • Truffière exclusivement
  • Vocation mixte avec arbres truffiers et fruitiers (noisettes), truffiers et plantes aromatiques (lavandin), truffiers et arbustes à fleurs pour les abeilles, sylvi-trufficulture (bois ébénisterie).

 4. Quelle préparation du terrain pour planter une truffière ?

Selon le précédent culturel des parcelles, les préparations diffèrent :

Pour les sols agricoles : labour profond de 30 cm avec suppression de la semelle de labour sous-solage croisé par pied de mouton ou technique 3B

Pour les anciens vergers, vignes ou friches deux possibilités : broyage lourd, extraction des racines, mise en andin et brûlages

 

Défrichage ponctuel en conservant les espèces compagnons (fruitiers). Il faudra tailler régulièrement les arbres compagnons pour laisser vivre les fruitiers.

Travail du sol : l’air et l’eau doivent circuler librement.  Le travail du sol permet de favoriser le système racinaire et faire en sorte que les racines productrices de truffes ne plongent pas dans le sol mais restent étalées en faible profondeur.

 5. Quelles espèces planter ?

  • Des plants mycorhizés fournis par les pépiniéristes certifiés par l’INRA.
  • Différentes essences en fonction de la production choisie en plants mycorhizés et différentes espèces d’arbres compagnons possibles tant en feuillus qu’en résineux dans les deux cas (noyers, noisetiers, tilleuls, charmes, bouleaux, pins, épicéas, cèdres, mélèzes…)

 6. Quand planter ?

Fin novembre à début mars.

« A la Sainte Catherine » on aura une meilleure reprise, avec une croissance racinaire immédiate sans avoir besoin d’arroser.

Bien protéger les plants des prédateurs en clôturant la parcelle (sangliers…) et en mettant une protection individuelle sur les arbres (chevreuils…).

 

 

 7. L’entretien d’une truffière 

  • Le désherbage est essentiel car les graminées pompent l’eau dès le printemps, la ronce fin juillet et août.
  • Débroussailler en fin de végétation et  une fois en automne (fin de sénescence).
Autour du plant deux options possibles avec ou sans bêchage. L’option choisie ne pourra plus être changée sans perturber le milieu.  Pour obtenir une production de truffes plus rapide il faut bêcher autour des plants !!
  • A 1m - 1m20 autour du plant : bêchage tout de suite après la plantation et TOUJOURS dès la 2ème année.
  • Entre les lignes des plants.
  • La taille des arbres doit être progressive pour éviter le stress
  • Tailler dès la 2ème année et ensuite faire une coupe nette et franche
  • La taille se fait hors sève ou en août et septembre après 3 à 4 années.
  • L’arrosage doit juste compenser le déficit de pluviométrie par arrosage à l’arrosoir ou mécanique

La trufficulture demande expertise et connaissances en sylviculture pointues aussi, Forêt Investissement ne saurait que trop vous conseiller de faire appel à des professionnels dans le domaine.

Forêt Investissement propose des truffières à la vente, n’hésitez pas à prendre contact avec nous afin d’avoir tous les renseignements sur cet achat qui peut s’avérer très rentable ! La plantation est désormais possible pour un particulier, le choix du terrain est primordial pour un résultat optimum.

France Sylviculture Trufficulture Truffes Production de truffes Vente de Truffes
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.