Acheter et rentabiliser son étang

28 juin 2019 écrit par Gilles Lecat

 Il faut savoir qu’être propriétaire d’un étang, d'une gravière ou d'une zone humide, en fait tout ce qui se rapporte à l’eau, est quelque chose de valorisant  : on participe à l’atténuation du changement climatique. Le ministère de la transition écologique et solidaire a d’ailleurs un slogan à ce sujet : 

Les milieux humides amortisseurs du changement climatique.

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/protection-des-milieux-humides.

 Les lacs, les étangs, les gravières et les sablières sont en effet des pièges à carbone efficaces.

Pourquoi acheter un étang ?

Retour sur investissement : la rentabilité.

Certains propriétaires d’étangs ne savent pas comment le rentabiliser, et les futurs acquéreurs ont aussi souvent besoin d’aide pour mener à bien leurs projets sans y perdre des plumes. Il existe plusieurs moyens d’avoir un retour sur investissement, le propriétaire est libre de décider dans quelles proportions.    

 La rentabilité par la pêche en NO-KILL est la chose la plus évidente pour un étang non exploité

La pêche No-Kill

https://fr.wikipedia.org/wiki/No-kill

Tout d’abord, il faut étudier la configuration de l’étang.  C'est à dire connaitre sa superficie, s’il dépend de la réglementation eau close ou eau libre (la réglementation et le droit de pêche ne seront pas les mêmes en eau close ou libre), sa profondeur, la topographie des fonds, l’année de création qui aidera à se faire une petite idée sur le cheptel de poissons.  

Une fois que tous ces paramètres seront pris en compte vous pourrez déterminer le type de pêche qui sera le mieux adapté, le nombre de pêcheurs qu'il sera possible d’accepter dans la limite du raisonnable pour qu’ils puissent pratiquer dans les meilleures conditions leur sport favori.

A ce stade, vous aurez déjà une petite idée sur votre projet. Resteront encore des paramètres importants à connaitre ou à décider : types de location, étude de marché, étude de la concurrence, montant des investissements en infrastructures et/ou empoissonnement éventuels, approche marketing…).

La rentabilité par la location d’étangs pour la pisciculture

Ce type de location n’est possible que si la configuration de l’étang s’y prête. Il existe 3 types d’utilisation :

  • LES ETANGS DE « POSE » pour la reproduction
  • LES ETANGS "D’EMPOISSONNAGES" pour le grossissement
  • LES ETANGS « DE PECHE REGLEE » réservés à la production du poisson pour la consommation ou le repeuplement
La rentabilité par la chasse

Suivant la région où se trouve l’étang, on pourra y trouver une certaine rentabilité avec la chasse au gibier d’eau. Celle-ci variera en fonction du département et de sa position dans ce même département, de la superficie de l’étang, des infrastructures et des réglementations en vigueur sur le territoire (Chasse de nuit, chasse à la passée etc…)

  

Rentabilité par la photographie, la cinématographie et l’événementiel.

On parle ici de mise à disposition de l’étang pour des reportages. De plus en plus de grands distributeurs de matériel de pêche sont à la recherche de sites d’exception.

 

Suivant les infrastructures et la superficie, de plus en plus d’enseignes de l’événementiel recherchent à la location ce type de bien.

 Conclusion

Comme vous pouvez le constater, il y a différentes façons de rentabiliser son étang et nous avons cité les plus usuelles.

Les professionnels du secteur dotés de différents pôles : juridique, cynégétique, halieutique et marketing et d'une belle  expérience dans ce domaine sauront vous accompagner en proposant plan financier qui se basera sur les ambitions du projet.   

Etang Environnement Rentabilité étang Investir dans un étang
Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.